Recherche philosophique sur l’origine de nos idées du Sublime et du Beau par Edmund Burke

Éditeur : gravitons éditions

3,99

« Il n’y a personne, je crois, qui trouve une oie plus belle qu’un cygne, ou qui donne à ce qu’on appelle la poule d’Inde la préférence sur le paon. »

Edmund Burke nous emmène dans un méthodique examen, d'une ambition originale, qui s'attache à osciller entre beau et sublime. Sur nos appréciations et notre goût, l'auteur cherche à révéler, par une forme de psychophysiologie avant l'heure, notre rapport aux objets, à la beauté, à la nature, à l'art.
 
Cet ouvrage, que l'on peut considérer aujourd'hui comme l'un des premiers traités d'esthétique, parut originalement en 1757, après Coup d'oeil sur les maux qu'a produits la civilisation. Il eut à l'époque un important retentissement : entre 1757 et 1803, sept éditions en langue anglaise ont vu le jour et il fut traduit en plusieurs langues.

Edmund Burke


Dublin, 12 janvier 1729 – Beaconsfield, 9 juillet 1797 En savoir plus


gravitons éditions


Fondée en 2010 par une artiste plasticienne et un développeur, gravitons est une maison d'édition spécialisée dans les livres numériques et les objets d'artiste en série limitée. En savoir plus


Parution

01/01/2011

Format

epub

Taille

3,6 Mb

Illustration

Non

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Recherche philosophique sur l’origine de nos idées du Sublime et du Beau”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *