Farah Khelil

Née en 1980 à Carthage. Vit et travaille entre Paris et Tunis.
 
Après des études aux Beaux-arts de Tunis, Farah Khelil obtient en 2014 un Doctorat en Arts et Sciences de l’art à Paris I Panthéon-Sorbonne.
Pour interroger le point de vue comme condition d’accès à une réalité de l’événement, Farah Khelil expérimente les appareils de médiation de l’art. Elle installe dans ses œuvres des protocoles de distanciation, de cécité et des jeux de dissimulation et de dévoilement des sens par le détournement et l’appropriation de diverses données, objets, documents ou archives par le dessin, l’écriture, la vidéo ou encore l’installation.
 
Parmi ses récentes expositions Mare Medi Terraneum au Musée d’art moderne et contemporain Es Baluard à Palma de Majorque (2015), Un Cabinet de curiosités à Undercurrent Projects à New York (2014), Mapp’ing E-Fest au Palais Abdellia Tunis (2014), Restitution au Centre d’Art à Port-de-Bouc à Martigues (2014), Point de vue, point d’écoute au Centre Culturel International de Cerisy en Normandie (2013) et Perception de la Ciutat au Centre Civic Fort Pienc à Barcelone (2006).

Née en 1980 à Carthage (Tunis). Vit et travaille à Paris.

Voir tous les 3 résultats